Le MUR by REKO

Publié le

Un nouvelle fois, en regardant le Mur on a voyagé...Cette fois ci, décollage vers l'Australie avec le travail de REKO.

Cet artiste né à Melbourne, a découvert le graffiti dans les années 80. Fier de ses origines aborigènes, il reinvente les images et les symboles issues de cette culture pour l'actualiser dans un environnement plus urbain et plus contemporain. L 'asssociation Le MUR décrit ainsi son travail : " l'art de REKO ainsi que ses installations sont connus pour la vibration particulière de leurs couleurs, leur tracé spécifique et leurs pochoirs expressifs au langage complexe".

Le  collage c'est fait en deux étapes. Tout d'abord un fond noir et jaune...

rP1680987
rP1680999
rP1690001


Ce fond où des losanges s'imbriquent les uns aux autres possède une symbolique particulière aux yeux de l'artiste : " l'image géométrique du diamant utilisé dans mon travail souligne mon lien avec le peuple Kamilaroi. La représentation d'un diamant peut être associé à une armoirie : il y a quatre symboles mâles et quatre symboles femelles, ce qui désigne quatre groupes de langage différents au sein du peuple Kamilaroi". (voir citation de REKO)


reko-01.jpg



La seconde étape, indispensable pour nous téléporter en terres australes, consistait à coller quatre kangourous roses. Ces animaux sont à la fois représentatifs de ses origines mais aussi de son oeuvre en général. En effet, l'artiste s'inspire souvent de la faune et la flore océanienne, pour ainsi mettre en relief l'identité culturelle de sa communauté. C'est le notamment le cas, de sa peinture "Big Red" grâce à laquelle il a remporté le Koorie Heritage Trust Acquisition Award en 2008. Cette oeuvre n'est autre qu'un kangourou géant qui ressemble bien à ceux collés au Mur.


Un Kangourou qui se balançait....

rP1690016.JPG
rP1690056.JPG
Deux Kangourous...
rP1690030.JPG
rP1690029.JPG
Trois Kangourous...
rP1690036.JPG
rP1690032.JPG
Et de quatre...
rP1690043.JPG
rP1690052.JPG
rP1690047.JPG


Symbole d'un pays mais aussi d'une culture, REKO a également voulu transmettre une certain message de liberté à travers ces quatre Kangourous qui sont prêts à bondir hors du mur...On ne peut alors éviter de terminer le billet sous un air de Trénet : "Librement, librement, Tu gambades au firmament. Sur de beaux nuag's perché,Tu t'amuses à saute-clocher, Saut' le toit d'la maison, Saut' les vers de ma chanson, Loin des cages des verrous..."

Le-MUR_1779.JPG

Pix Tat


                                                                                                                       Billet Syl, pix Tat et Syl

Commenter cet article