Le Mur by ANNE LAURE MAISON

Publié le

Pour ce nouveau collage, l'approche à été un peu plus atypique. L'artiste invité n'était pas issu du Street Art, mais de la photographie. Mais le choix de l'artiste n'est pas anodin, car son regard émane lui aussi de la rue. 

 

Après des études de design aux beaux arts de Toulouse, ANNE LAURE MAISON a focalisé son travail sur la maison et l'habitat. Elle développe depuis un travail de photographie, d'installation et de vidéo. Elle consacre une grande partie de sa réflexion à son patronyme qui est, pour elle, une sorte de destinée inévitable.

 

Elle explique ainsi sa démarche : 'Je photographie l’intérieur de ces “maisons” quand j’en ai l’autorisation. Ou le privilège. Une fenêtre sur le quotidien des autres. Le mystère de leur banalité. Parfois, je dois rester à l’extérieur. Je photographie des fenêtres, des portes, des ouvertures. La banalité du mystère. " (citation extraite de son site)

 

Pour ce collage, c'est un regard qui part de la rue vers l'intérieur de la "home sweet home" de tout un chacun.  

 

Le-Mur-A-L-Maison_3966-copie-1.JPG

Pix Tat

 

Ce collage est issu d'une série intitulée "Tableau d'intimités". Sur son myspace, on peut également voir d'autres vues qu'elle nomme par nom de ville: Paris, Bruxelles,Lisbonne ou encore Sydney.

 

Petit retour en arrière. Balai, colle et seau...le collage en action...

 

Le-Mur-A-L-Maison_3902.JPG

  Pix Tat

 Le-Mur-A-L-Maison_3899.JPG

  Pix Tat

r-syl.jpg

Pix Syl

 

Le-Mur-A-L-Maison_3931.JPG

Le-Mur-A-L-Maison_3929.JPG

Pix Tat

 

r-collage.jpg

Pix Syl

 

Titi le conteur tourne la page pour laisser la place à une autre histoire, à un autre regard...

r-titi.jpg

  Pix Syl

 

Les gestes donnent une dynamique qui font de la performance un jeu de main particulier. Entre gestes flou ou précis se créent des gestes inattendus et une sorte de chorégraphie.

 

Ce sont ainsi parfois des gestes fantomatiques...

 

Le-Mur-A-L-Maison_3921.JPG

Pix Tat 

 

Des gestes plus précis et méticuleux...

 

main-helene.jpg

r-helene.jpg

 Pix Syl

 

Puis des gestes quasi chorégraphique...

 

helene-nb-copie-1.jpg

  Pix Syl

 

Puis des clins d'oeil que tout un chacun peut interpréter à sa manière... Avec ce geste involontaire, et certes à l'horizontale, on peut penser, avec un regard à l'anglaise, au côté revendicatif du MUR...

 

deux-doigts.jpg

  Pix Syl

 

Le collage est un amoncellement de fenêtres immortalisées lors des ballades nocturnes de l'artiste. ANNE LAURE MAISON crée ainsi des bâtiments originaux ou le noir de l'extérieur contraste avec  les lumières bien plus chaleureuses de ces intérieurs. Paradoxalement, le noir de la rue est autant mystérieux que ces intérieurs qui nous sont méconnus pourtant avec ces lumières, cette vie sous jacente, une sorte de douceur ressort de chacune des ces fênêtres...

 

Pour l'artiste, il ne s'agit  pas de voyeurisme, mais d'une curiosité pour "l’habitat, des architectures, des volets, des croisées, des chambranles, des meneaux, et derrière, des pièces peu distinctes, des étagères, des rayonnages, un rare écran de télévision". " 

Même si ce collage ne dévoile aucune personne, leur présence est comme perceptible : fenêtre ouverte, télevision allumée ou encore une guirlande de "Joyeux anniversaire" comme dans la photo ci dessous.

 

Le-Mur-A-L-Maison_3952.JPG

Pix Tat

r-goute.jpg

 Pix Syl

 

"La “maison” est un lieu de vie. Une vie que l’on imagine à la fois banale et étrange. Un lieu intime aussi. Un lieu de l’invisible souvent. Un lieu d’histoires, de souvenirs dont il faut franchir la porte." (citation issue du site de ANNE LAURE MAISON)

 

r-porte-copie-1.jpg

Pix Syl

 

Le-Mur-A-L-Maison_3942-copie-1.JPG

 Pix Tat

 

Ce regard est une sorte de remake de "Fenêtre sur cour", mais cette fois-ci le regard vient de la rue, des badauds, qui se sentent iterpellés par ces espaces lumineux qui nous ouvrent discrètement leur fenêtres...

 

cuisine.jpg

 Pix Syl

 

Billet Syl, Pix Tat et Syl

Site de ANNE LAURE MAISON

Son Myspace

Commenter cet article

Tatiana 06/05/2010 14:57


Une belle découverte et un article bien ficelé ;)